La basse-cour de la poule pondeuse

Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants

Noël à Pâques 22 mars 2008

Aujourd’hui j’ai reçu mon lot de 16 P’tit en 1 de chez Ptits dessous, avec les inserts ad hoc et quelques doublures pour la nuit, ainsi que des stocks de papier Popli (si ceci vous paraît incompréhensible, voir ici). J’étais comme une gamine devant mon colis, à comparer et à admirer tous les coloris. Même le Coq qui a accepté de passer aux lavables un peu à reculons s’est laissé gagner par mon enthousiasme. Il va me falloir deux jours je pense pour commencer à les mettre en service (le temps de faire le trempage à l’eau froide puis quelques lavages préliminaires), et ensuite ça sera le test grandeur nature.

En tout cas, je suis encore bluffée par la rapidité et l’efficacité de ce site : commande passée jeudi matin et reçue samedi matin. Par contre il faut savoir qu’ils ne travaillent pas le mercredi (le deuxième effet Kiss cool d’être organisé par des mamans ?). Enfin il y avait exactement ce que j’avais commandé, et comme la dernière fois ils avaient tout bien tassé dans un petit colis. Donc si vous êtes tenté par les lavables je ne peux que vous recommander ce site : articles de qualité, prix raisonnables (et les tarifs sont dégressifs si vous en commandez beaucoup, voir la page Packs journée), livraison express, que demande le peuple ? Bien sûr si vous en avez testé d’autres et avez été satisfait n’hésitez pas à le partager dans les commentaires !

Publicités
 

And the winner is… 16 mars 2008

Filed under: Couches lavables,Ecologie,Tests — poulepondeuse @ 5:18
Tags: , , , , , ,

Il y avait longtemps que je ne vous avais pas donné de nouvelles de mon test des couches lavables Ptits dessous. Entre la gastro et la reprise du boulot (j’étais en vacances quand j’ai reçu le lot), ça a pris pas mal de temps de tout tester. Et comme c’est quand même un sacré investissement, je veux être sûre de prendre ce qui va le mieux nous convenir. J’avais commandé quatre couches différentes : une P’tit bamboo et une Easy plus, car ce sont les couches recommandées par le site comme les mieux pour débuter, et puis une P’tit technic et une P’tit-en-1, qui étaient mon résultat au test Quel couche lavable choisir ? proposé par le site (mes critères étant rapide à sécher et fesses au sec). En prime j’avais pris les doublures, inserts et culottes de protection assortis à chaque modèle, ainsi qu’une boîte de papier de protection. Voilà mes impressions sur chaque. Les prix sont donnés pour la taille qui m’intéresse (poussin fait 9 kg et des brouettes), sur certains modèles la taille en dessous est un poil moins chère.

Les couches classiques (auxquelles il faut rajouter une culotte de protection imperméable)

  • P’tit bamboo (15€ + culotte et éventuellement doublure 3-3,50€) : ptit bamboo sans doute merveilleuse mais le bambou est juste beaucoup trop long à sécher (plus de 24 heures). Donc je ne l’ai quasiment pas testée, car elle ne nous convient pas.
  • P’tit technic (16,50€ + culotte et éventuellement doublure 3€) : ptit technic elle est en velours et microfibre et sèche très rapidement. Le test de jour OK ; test de nuit avec une doublure en microfibre (en plus de la doublure microfibre/polaire fournie avec) : catastrophe ! ça avait complètement débordé, le poussin était trempé. Il a fallu changer body, pyjama et gigoteuse. J’ai peur aussi que le tissu un peu « poilu » agrippe plus les selles. Il faut savoir que même si vous mettez une doublure en polaire (ceci est valable pour toutes les couches), c’est un rectangle donc elle ne couvre pas toute la couche. Si vous avez déjà changé un poussin, vous savez que le caca de bébé ne reste pas gentiment sur la doublure. Certes il y a le papier mais il y en a toujours un peu qui passe (surtout si les selles sont un peu liquides).

Ces deux couches ont cependant l’avantage d’être utilisables de 5 à 16 kg (pour la taille 2), donc si vous avez un poussin un peu potelé, vous pouvez probablement lui mettre des jetables le premier mois puis utiliser celles-là jusqu’à la propreté. Il faut savoir aussi que deux ou trois culottes de protection suffisent, car il y a juste besoin de les aérer un peu après utilisation. Heureusement car selon les modèles elles ne sont pas données (de 11 à 24 € sur le site).

Les couches tout en un (TE1), qui s’utilisent comme des jetables (sauf qu’on ne les jette pas, enfin on peut, mais vu le prix, bref) :

  • Easy plus (21 € + éventuellement doublure 3€) : easy plus elle est très bien faite car l’intérieur se déplie pour sécher plus vite. Pour la mettre il n’y a plus qu’à rabattre les deux parties, c’est très simple et pratique (si ceci vous paraît totalement incompréhensible, voir le site où il y a une photo). Elle est en coton et polyester, et la couche supérieure est en polaire (fesses au sec). Elle est très pratique (facile à mettre, sèche vite) mais je ne sais pas pourquoi elle a tendance à fuir un peu sur le côté (toujours le même). Je trouve aussi qu’après quelques lavages le coton devient un peu rêche (parce qu’en prime notre eau est très très calcaire). Le test de nuit avec la doublure ad hoc (comme recommandé sur le site) a été une catastrophe : même punition que pour la P’tit technic (pauvre poussin).
  • P’tit-en-1 (14,50€ + insert 6 ou 7€ + éventuellement doublure 1,50-3€) : ptit en 1 c’est une couche à poche, c’est à dire qu’il faut y mettre un insert pour qu’elle absorbe, qu’on peut ensuite faire sécher à part. L’intérieur de la couche est en micropolaire (certifiée Öko-test), tout doux, reste sec et les selles s’en détachent très facilement. Pour le moment pas d’effet « rêche » comme avec la Easy plus. L’insert est disponible en microfibre ou en bambou (ou hybride), j’ai évidemment pris microfibre. Bizarrement, elle ne sèche pas vraiment plus vite que la Easy plus (environ 24 heures aussi). Pas (encore) observé de fuite. Pour le test de nuit, après les catastrophes des deux précédentes, j’ai pris les devants et mis deux doublures en plus de l’insert : une en microfibre et une en bambou (j’ai pris ce que j’avais sous la main). Le résultat : nickel après une nuit de 12 heures ! Le voile en polaire était à peine humide, par contre l’insert et les doublures étaient bien chargés.

Je crois que vous avez compris vers laquelle mon cœur penche… Quitte à acheter trois-quatre doublures en bambou pour la nuit, que je ferai sécher sur le radiateur. En plus chez nous c’est finalement la nounou qui change le plus souvent le poussin, je ne peux pas lui demander de se dépatouiller avec le système couche + culotte alors qu’elle a deux poussinettes de plus à gérer (je sais que des mamans de familles nombreuses s’en sortent très bien avec, mais ce n’est pas la même chose si c’est son choix et son enfant). De la même façon je préfère le tissu « au sec » car elle ne peut pas le changer à chaque pipi (moi non plus d’ailleurs, j’ai la flemme).

Je suis aussi un peu embêtée par cette histoire de tartre, car j’ai peur qu’un anti-calcaire classique n’encrasse les couches (c’est-à-dire qu’il se dépose dans le tissu et les rendent moins absorbantes) et le vinaigre blanc est déconseillé car il flingue les élastiques. Il y a bien les boules magnétiques mais je ne sais pas si c’est efficace (j’habite à Paris, la capitale du calcaire). Si quelqu’un a une idée ou suggestion, je suis tout à fait preneuse.

 

Give me a sign 12 mars 2008

Filed under: 12-24 mois,6-12 mois,Education,Tests — poulepondeuse @ 2:11
Tags: , , , , , , , , ,

(attention une référence culturelle musicale de haute volée s’est cachée dans le titre)

signe

Je crois que je ne vais pas tester pour vous : signer avec bébé. Mais reprenons depuis le début. Au cas où vous ne l’auriez pas encore remarqué, j’aime bien zoner sur le net et chercher toutes les nouvelles idées pour me dépatouiller avec mon poussin. Donc fatalement, j’ai fini par tomber sur cette idée : avant que l’enfant n’acquière le langage parlé, on peut lui apprendre des rudiments de langue des signes pour qu’il puisse communiquer plus facilement. Génial, me dis-je : enfin je vais savoir s’il veut encore de la purée, ou plutôt aller changer sa couche. Pour une fois en prime je convaincs le coq de participer à ma dernière lubie. Donc nous allons sur un joli site internet apprendre quelques signes de base (j’adore « papa ») et commençons à assortir nos phrases de gestes façon De Funès dans Rabbi Jacob. Jusqu’ici, tout va bien.

J’en parle avec enthousiasme à ma mère, elle trouve ça naze. Je relativise (entre autres parce qu’elle m’avait aussi dit que je pouvais rentrer de la maternité en voiture avec le poussin dans les bras si le coq ne conduisait pas trop vite). Mais le doute s’est insinué. Deux jours plus tard, je me rends dans un éminent laboratoire de psychologie de l’enfant afin de leur prêter le poussin comme cobaye. Oui, je suis comme ça moi, prête à tout pour la science. En plus on n’a rien eu en échange, même pas un café pour moi. Bref, je profite de ce que je suis avec des pros pour leur demander leur avis.

Eh bien, comme l’avait laissé entendre ma mère, leur opinion est formelle : ça ne servirait à rien. Gloups. La science est formelle : les enfants savent très bien faire comprendre leurs besoins basiques à leurs parents. Effectivement, j’ai réalisé qu’avec 90% de succès environ, le coq et moi savons s’il faut nourrir, changer (l’odeur… quoi que avec les lavables on sent beaucoup moins) ou coucher notre poussin. Et puis la période entre premiers signes et premiers mots serait assez courte, quelques mois au plus.

Du coup, naïfs et influençables comme on est, on a laissé tomber. Je laisse quand même les liens sur le sujet (voir la petite boîte « sites utiles » sur le côté), si il y en a que ça tente. Et je serais très intéressée par les témoignages de ceux/celles avec des enfants plus grands : vous avez essayé ? ou vous pensez que ça aurait pu vous servir ? Les commentaires sont ouverts.

(photo : http://www.forbaby.com.au/modules/babynews/article.php?id=4)