La basse-cour de la poule pondeuse

Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants

Que sont-ils devenus ? 11 avril 2008

Aujourd’hui un billet pour vous donner quelques infos et liens supplémentaires en rapport avec de précédents articles.

Allaitement (voir ici et ici) : suite au refus d’une crèche de donner du lait maternel après 6 mois, une pétition est lancée pour qu’une loi soit faite pour que ça n’arrive plus. On peut la signer ici.

Chaussons en cuir souple : Pour ceux qui habitent dans des contrées polaires, ou chez qui il y a du carrelage très très froid, et qui trouvent que les chaussons c’est un peu léger, je vous ai trouvé un lien aux petits oignons : des petits chaussons fourrés fabriqués à la main au TIbet, pour seulement 19.95 $ la paire (port compris). Il y a aussi des petites bottines à peine plus chères. Certes ça n’est plus trop la saison, mais vue la météo ça fait une bonne excuse pour dégainer la CB (je suis forte, je résiste, je suis forte, je résiste…). Et si le dollar venait à remonter, il vaut mieux profiter du cours avantageux maintenant (je suis forte, je résiste, je suis forte, je résiste…).

Aldo Naouri : Grâce au blog Faisons avancer les choses, je vous suggère d’aller voir l’article de Elle où Alix Girod de l’Ain (alias le Dr AGA pour celles qui lisent Elle) teste la méthode Naouri. Ecrit avec son humour habituel, et criant de vérité.

La technique magique du bain : Pas de lien en particulier, plutôt quelques observations (en conditions contrôlées) sur l’évolution de la technique avec l’âge du poussin. Et ce surtout si vous avez pris l’option « explorateur/Dr Livingstone » sur votre poussin (ou pas d’ailleurs, ce qui peut mener à certaines tensions dans le couple, pour savoir qui a coché cette foutue option). Bref. Une fois donc que le poussin commence à maîtriser sa position et à savoir en changer tout seul, vous pouvez le mettre directement assis dans le bain. Il y a aussi des chances qu’il ne veuille plus aller sur le dos (alors que c’est quand même la position la plus pratique pour lui laver les cheveux). L’avantage, c’est que quand il commence à se mettre debout, c’est carrément plus pratique pour le savonner (façon fouille au corps à la douane…). Moins pour le rincer cependant. L’inconvénient, c’est que la baignoire, ça glisse, alors je vous raconte pas les gamelles. Le dernier truc du poussin : on laisse couler l’eau pendant qu’il est dans le bain (arrêter l’eau avant qu’on ne voie plus la tête…). Gros gros succès : essayer de boire l’eau (en s’en mettant plein la figure), passer sa main dedans (en s’en mettant plein la figure), s’approcher (en s’en mettant plein la figure), éclabousser partout (en s’en mettant plein la figure). Bref l’éclate totale.

Je vous donnerai bientôt des nouvelles de mon expérience des couches lavables, que nous utilisons à plein temps depuis 2-3 semaines, mais j’attends d’avoir un peu plus de recul pour vous en parler.

 

La technique magique du bain 9 mars 2008

Filed under: 0-3 mois,6-12 mois,Trucs et astuces — poulepondeuse @ 1:32
Tags: , , ,

Après un teasing de folie, je vous révèle aujourd’hui un grand secret de la famille Pondeuse : comment donner le bain à un poussin avec un minimum de matériel et de contrariété. Pour cette recette il vous faut :

  • un poussin ; pas vraiment d’âge minimum (nous avons commencé cette technique à 2 mois 1/2 mais je pense que c’est faisable dès qu’il ne tient plus dans le lavabo)
  • une baignoire normale d’adulte (si vous n’avez qu’une douche je ne peux rien pour vous)

En option :

  • un petit siège pour votre auguste séant (tabouret pliable par exemple très pratique dans les petites salles de bain)
  • un mojito

bb nageur

Faites couler l’eau (après avoir fermé la bonde…) jusqu’à avoir un niveau de 5-10 cm environ et une température proche de 37°C. Prenez votre poussin que vous aurez au préalable déshabillé (ou pas, vous faites comme vous voulez après tout) et posez-le délicatement sur le dos au fond de la baignoire. Lâchez. Oui, vous avez bien lu : lâchez le poussin. Vérifiez le niveau d’eau : il doit en avoir à peu près jusqu’aux oreilles quand il est complètement à plat sur le fond. Si vous bénéficiez des options, asseyez-vous sur votre siège (que vous aurez préalablement juxtaposé à la baignoire) et sirotez votre mojito en observant le poussin pédaler joyeusement dans la baignoire, dont les hauts rebords vous protègent à peu près des éclaboussures. Vous pouvez ensuite tranquillement le savonner avec vos deux mains (bien plus sympathique qu’à sec sur la table à langer).

Evidemment, il ne faut jamais le lâcher des yeux. Mais c’est le cas pour n’importe quelle façon de baigner un bébé. Si il tient bien sa tête, vous pouvez le mettre un peu sur le ventre (avec votre main sous le menton au début), c’est plus pratique pour laver entre les plis du double menton (et pour le dos aussi bien sûr). Et si vous avez le modèle « explorateur » il sera ravi à terme de faire du quatre pattes dans la baignoire (mon poussin lape avec délice l’eau tiède et savonneuse…) pour attraper le tuyau de douche, la bonde ou toute autre distraction offerte par votre baignoire. S’il n’est pas complètement immergé (souvent il y a le petit bidon qui dépasse), vous pouvez l’asperger régulièrement avec un peu d’eau pour le réchauffer.

Donc fini de se tordre le dos pour donner le bain, et surtout économie et désencombrement total de la salle de bain : pas de baignoire en plastique, pas de transat ou d’anneau de bain. Quant aux poussins, tous ceux qui ont essayé adorent. Enfin je ne peux que vous encourager à y aller progressivement, au rythme de chacun, et ne pas insister sur le moment si ça ne se passe pas bien, quitte à réessayer tranquillement le lendemain.