La basse-cour de la poule pondeuse

Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants

Noël à Pâques 22 mars 2008

Aujourd’hui j’ai reçu mon lot de 16 P’tit en 1 de chez Ptits dessous, avec les inserts ad hoc et quelques doublures pour la nuit, ainsi que des stocks de papier Popli (si ceci vous paraît incompréhensible, voir ici). J’étais comme une gamine devant mon colis, à comparer et à admirer tous les coloris. Même le Coq qui a accepté de passer aux lavables un peu à reculons s’est laissé gagner par mon enthousiasme. Il va me falloir deux jours je pense pour commencer à les mettre en service (le temps de faire le trempage à l’eau froide puis quelques lavages préliminaires), et ensuite ça sera le test grandeur nature.

En tout cas, je suis encore bluffée par la rapidité et l’efficacité de ce site : commande passée jeudi matin et reçue samedi matin. Par contre il faut savoir qu’ils ne travaillent pas le mercredi (le deuxième effet Kiss cool d’être organisé par des mamans ?). Enfin il y avait exactement ce que j’avais commandé, et comme la dernière fois ils avaient tout bien tassé dans un petit colis. Donc si vous êtes tenté par les lavables je ne peux que vous recommander ce site : articles de qualité, prix raisonnables (et les tarifs sont dégressifs si vous en commandez beaucoup, voir la page Packs journée), livraison express, que demande le peuple ? Bien sûr si vous en avez testé d’autres et avez été satisfait n’hésitez pas à le partager dans les commentaires !

 

And the winner is… 16 mars 2008

Filed under: Couches lavables,Ecologie,Tests — poulepondeuse @ 5:18
Tags: , , , , , ,

Il y avait longtemps que je ne vous avais pas donné de nouvelles de mon test des couches lavables Ptits dessous. Entre la gastro et la reprise du boulot (j’étais en vacances quand j’ai reçu le lot), ça a pris pas mal de temps de tout tester. Et comme c’est quand même un sacré investissement, je veux être sûre de prendre ce qui va le mieux nous convenir. J’avais commandé quatre couches différentes : une P’tit bamboo et une Easy plus, car ce sont les couches recommandées par le site comme les mieux pour débuter, et puis une P’tit technic et une P’tit-en-1, qui étaient mon résultat au test Quel couche lavable choisir ? proposé par le site (mes critères étant rapide à sécher et fesses au sec). En prime j’avais pris les doublures, inserts et culottes de protection assortis à chaque modèle, ainsi qu’une boîte de papier de protection. Voilà mes impressions sur chaque. Les prix sont donnés pour la taille qui m’intéresse (poussin fait 9 kg et des brouettes), sur certains modèles la taille en dessous est un poil moins chère.

Les couches classiques (auxquelles il faut rajouter une culotte de protection imperméable)

  • P’tit bamboo (15€ + culotte et éventuellement doublure 3-3,50€) : ptit bamboo sans doute merveilleuse mais le bambou est juste beaucoup trop long à sécher (plus de 24 heures). Donc je ne l’ai quasiment pas testée, car elle ne nous convient pas.
  • P’tit technic (16,50€ + culotte et éventuellement doublure 3€) : ptit technic elle est en velours et microfibre et sèche très rapidement. Le test de jour OK ; test de nuit avec une doublure en microfibre (en plus de la doublure microfibre/polaire fournie avec) : catastrophe ! ça avait complètement débordé, le poussin était trempé. Il a fallu changer body, pyjama et gigoteuse. J’ai peur aussi que le tissu un peu « poilu » agrippe plus les selles. Il faut savoir que même si vous mettez une doublure en polaire (ceci est valable pour toutes les couches), c’est un rectangle donc elle ne couvre pas toute la couche. Si vous avez déjà changé un poussin, vous savez que le caca de bébé ne reste pas gentiment sur la doublure. Certes il y a le papier mais il y en a toujours un peu qui passe (surtout si les selles sont un peu liquides).

Ces deux couches ont cependant l’avantage d’être utilisables de 5 à 16 kg (pour la taille 2), donc si vous avez un poussin un peu potelé, vous pouvez probablement lui mettre des jetables le premier mois puis utiliser celles-là jusqu’à la propreté. Il faut savoir aussi que deux ou trois culottes de protection suffisent, car il y a juste besoin de les aérer un peu après utilisation. Heureusement car selon les modèles elles ne sont pas données (de 11 à 24 € sur le site).

Les couches tout en un (TE1), qui s’utilisent comme des jetables (sauf qu’on ne les jette pas, enfin on peut, mais vu le prix, bref) :

  • Easy plus (21 € + éventuellement doublure 3€) : easy plus elle est très bien faite car l’intérieur se déplie pour sécher plus vite. Pour la mettre il n’y a plus qu’à rabattre les deux parties, c’est très simple et pratique (si ceci vous paraît totalement incompréhensible, voir le site où il y a une photo). Elle est en coton et polyester, et la couche supérieure est en polaire (fesses au sec). Elle est très pratique (facile à mettre, sèche vite) mais je ne sais pas pourquoi elle a tendance à fuir un peu sur le côté (toujours le même). Je trouve aussi qu’après quelques lavages le coton devient un peu rêche (parce qu’en prime notre eau est très très calcaire). Le test de nuit avec la doublure ad hoc (comme recommandé sur le site) a été une catastrophe : même punition que pour la P’tit technic (pauvre poussin).
  • P’tit-en-1 (14,50€ + insert 6 ou 7€ + éventuellement doublure 1,50-3€) : ptit en 1 c’est une couche à poche, c’est à dire qu’il faut y mettre un insert pour qu’elle absorbe, qu’on peut ensuite faire sécher à part. L’intérieur de la couche est en micropolaire (certifiée Öko-test), tout doux, reste sec et les selles s’en détachent très facilement. Pour le moment pas d’effet « rêche » comme avec la Easy plus. L’insert est disponible en microfibre ou en bambou (ou hybride), j’ai évidemment pris microfibre. Bizarrement, elle ne sèche pas vraiment plus vite que la Easy plus (environ 24 heures aussi). Pas (encore) observé de fuite. Pour le test de nuit, après les catastrophes des deux précédentes, j’ai pris les devants et mis deux doublures en plus de l’insert : une en microfibre et une en bambou (j’ai pris ce que j’avais sous la main). Le résultat : nickel après une nuit de 12 heures ! Le voile en polaire était à peine humide, par contre l’insert et les doublures étaient bien chargés.

Je crois que vous avez compris vers laquelle mon cœur penche… Quitte à acheter trois-quatre doublures en bambou pour la nuit, que je ferai sécher sur le radiateur. En plus chez nous c’est finalement la nounou qui change le plus souvent le poussin, je ne peux pas lui demander de se dépatouiller avec le système couche + culotte alors qu’elle a deux poussinettes de plus à gérer (je sais que des mamans de familles nombreuses s’en sortent très bien avec, mais ce n’est pas la même chose si c’est son choix et son enfant). De la même façon je préfère le tissu « au sec » car elle ne peut pas le changer à chaque pipi (moi non plus d’ailleurs, j’ai la flemme).

Je suis aussi un peu embêtée par cette histoire de tartre, car j’ai peur qu’un anti-calcaire classique n’encrasse les couches (c’est-à-dire qu’il se dépose dans le tissu et les rendent moins absorbantes) et le vinaigre blanc est déconseillé car il flingue les élastiques. Il y a bien les boules magnétiques mais je ne sais pas si c’est efficace (j’habite à Paris, la capitale du calcaire). Si quelqu’un a une idée ou suggestion, je suis tout à fait preneuse.

 

Des nouvelles du front 28 février 2008

corde linge J’ai fait les premiers tests de mes lavables. Pour le moment j’ai essayé chacune des quatre une fois. Globalement, ça s’est plutôt bien passé. La manipulation n’est pas forcément plus complexe, juste un peu différente, à mon avis une fois qu’on a pris ses marques ça doit rouler tout seul. Même les couches dites « classiques » avec culotte de protection n’ont pas été trop difficiles à mettre. Une seule petite fuite est à déplorer, et après plus de 3 heures de port. Et la couche n’avait été « prélavée » qu’une seule fois. Le papier magique est à peu près fonctionnel, et en cas de dégâts un coup de douchette et c’est parti (sur la polaire en tout cas, les autres tissus ne sont pas tombés sur le ticket magique). Pour le moment, je pense donc continuer sur cette voie. Reste à choisir le ou les modèle(s) gagnant(s), mais je me laisse encore un peu de temps.

Je dois dire que malgré tout le bien qu’on dit du bambou, je ne suis pas très chaude sur cette matière car elle est très très longue à sécher (+ de 24 heures). Or j’ai une machine à laver pourrie (essorage max : 750 tr/min), et je ne peux faire sécher mon linge qu’à l’intérieur. Donc c’est un critère très important pour moi, d’autant plus qu’il est clair que je ne pourrai pas faire de lessive tous les jours. J’aime bien aussi l’effet « au sec » et « caca s’en va tout seul » de la polaire. Mais on peut mettre une simple doublure de polaire sur une autre matière donc ça n’est pas gênant. J’aimerais finalement présenter les modèles à la nounou pour qu’elle participe au choix, histoire qu’elle se sente impliquée et que tout se passe bien.

Quelques réflexions pratiques :

  • Il va falloir réorganiser la salle de bains. Autant avec les couches jetables on peut faire un joli petit tas qui prend pas trop de place, autant là ça ne s’empile pas du tout. Un petit panier bien situé serait pas mal à mon avis. Il faut aussi prévoir une aire de transit de la couche sale (hors de portée des petites mains) car si caca il faut aller le vider dans les toilettes. Donc on ne peut pas mettre directement la couche dans le seau. Si nécessaire, il faut aussi pouvoir aérer les culottes qu’on n’utilise pas (je les ai accrochées à la poignée du placard).
  • La garde-robe du poussin risque de passer à la taille supérieure un peu plus vite que prévu. Même les couches dites fines sont plus épaisses qu’une jetable saturée. Par contre j’ai l’impression que le volume n’augmente pas vraiment quand la couche absorbe. En tout cas pas de jean slim pour poussin. Les bodys un peu justes je ne les ai pas fermés ; sinon je ne mets que la pression du milieu pour éviter les fuites.
  • Deuxième effet kiss cool : quatre couches, même avec inserts, doublures et tout le tremblement, ça ne vous remplit pas un lave-linge. Et à trois on n’a pas de quoi compléter tous les jours. Donc tout est super propre chez nous : je viens de laver nos peignoirs et nos draps pour compléter (en deux machines quand même). A ce rythme-là demain j’attaque les rideaux.

Voilà pour cette fois, une fois que j’aurai testé plusieurs fois les couches (et lavé, et relavé, et relavé, en espérant avoir enfin une idée correcte de leur capacité d’absorption), et notamment de nuit je ferai un petit bilan sur les + et les – de chaque modèle.

(image : http://www.journalletoile.com/article-124221-Le-bonheur-dune-corde-a-linge.html)

 

La poule pondeuse et la coupe de sang 27 février 2008

Autant vous le dire tout de suite, ce billet au titre racoleur est un billet de filles. Alors coqs, chapons et poulets, du balai ! C’est un sujet qui n’est pas tout à fait dans la thématique générale du blog, mais ce truc est tellement génial que j’essaie activement de convertir des nouveaux adeptes (à côté les témoins de Jéhovah c’est des petits joueurs). Ne laissons pas courir plus loin votre imagination fertile.

Vous ne le savez peut-être pas, mais il existe une alternative aux tampons et aux serviettes : la coupe menstruelle réutilisable. En ce qui me concerne je l’ai découverte par hasard en traînant sur le net. Il s’agit d’une coupe en silicone qu’on place dans le vagin. Elle se colle hermétiquement à la paroi et récupère le sang. Quand elle est pleine, on la vide dans les toilettes, on la rince et on la remet.

Ce système a l’air assez gore à première vue mais en fait il présente de nombreux avantages :

  • écologiques : 0 déchet, par rapport à toutes les serviettes et tampons qui ne sont pas recyclables ni biodégradables, sans compter leur fabrication avec plein de vilains produits
  • économiques : une coupe est censée durer 10 ans. elle coûte environ 25-30€. Même si on ne la garde que 5 ans, ça reste très avantageux
  • physiologiques : un tampon absorbe tout, le sang et les sécrétions vaginales. Du coup ça peut conduire à un déséquilibre de la précieuse flore vaginale et entraîner des problèmes style mycose, voire le rare mais flippant syndrome du choc toxique (lisez l’avertissement qui figure sur toutes les boites/modes d’emploi de tampons). La coupe ne fait que recueillir les écoulements naturels donc ne perturbe pas le précieux équilibre de l’écosystème vaginal. Pas non plus de vilains produits chimiques, la coupe est 100% silicone médical, donc totalement inerte chimiquement.
  • pratiques : on a juste besoin de sa coupe, donc pas besoin de se prendre la tête avec les stocks de serviettes/tampons (ni de se taper l’affiche au supermarché pour les timides : « ici la caisse 5, je voudrais le prix des tampax avec applicateur super plus »). Comme la coupe n’absorbe pas, contrairement à un tampon, on peut commencer à la porter un peu avant le début des règles (on peut aussi s’entraîner à la mettre et à l’enlever entre 2 cycles). Pas la peine de se demander comment aller discrètement aux toilettes avec son tampon super plus, puisque la coupe est déjà sur soi. A savoir aussi qu’une coupe contient plus qu’un tampon, donc la plupart des femmes (dont moi), n’ont besoin de la vider que matin et soir. Pas de fil qui risque de dépasser. Seul entretien, stériliser la coupe en la faisant bouillir 5 minutes entre 2 cycles.
  • confort : si elle est bien mise, on ne la sent absolument pas (ça paraît incroyable vue la taille de l’engin mais je confirme). La coupe est mieux adaptée à la fois pour les flux légers (pas la sensation de râpe du tampon) et pour les flux très abondants (pas de fuite, pas la peine de la vider toutes les 1/2h). Certaines filles disent qu’elles ont moins de crampes et de douleurs de règles qu’avec des tampons. A mon avis rien que pour l’aspect confort ça vaut le coup.

Bon il y a quand même quelques inconvénients :

  • c’est pas hyper simple à mettre et à enlever au début, en général on compte 3-4 cycles pour maîtriser à peu près l’engin (à ce niveau-là je dirais que c’est un peu comme les lentilles de contact…). Personnellement le premier cycle était un peu erratique (avec quelques fuites) et ensuite plus une seule goutte n’a débordé.
  • il faut être à l’aise avec son corps, ne pas avoir peur d’y mettre les doigts (voire plus…). Apparemment c’est compatible avec un hymen intact, mais bon c’est clair que moi à 14 ans j’aurais pas été foutue de me dépatouiller avec un engin pareil. Enfin il y a des adolescentes vierges qui l’utilisent sans problème (d’après les forums).

Mais l’internet est plein de ressources et notamment des super forums avec plein de filles qui ont eu plein de problèmes et trouvé plein de solutions. Et là où elles sont toutes d’accord c’est « ce truc est génial, jamais je ne remettrai de serviette ou de tampon ».

Personnellement je trouve que c’est tellement plus agréable et confortable que rien que pour ça tout le monde devrait essayer. Parfois quand je la porte j’ai envie d’arrêter toutes les femmes dans la rue pour leur en parler tellement je trouve ça génial (oui oui je vais reprendre un petit cachet rose et partir gentiment avec le monsieur en blanc). Mon rêve serait qu’on trouve un système équivalent pour les couches de bébé…

Pourquoi on n’en entend jamais parler ? Je déteste les théories du complot en tout genre, mais bon il est clair que les entreprises qui vendent des serviettes et tampons ont des moyens bien supérieurs de marketing à celles qui font les coupes. Et ça n’est pas trop dans leur intérêt de proposer une telle solution alors qu’on peut leur acheter des produits tous les mois. Apparemment les premières coupes ont été développées dans les années 50 mais à l’époque il était inacceptable que les femmes se mettent les doigts dans le vagin donc à la place sont apparus les tampons avec applicateur.

Si vous voulez en savoir plus, il existe plusieurs marques/modèles, dont voici un échantillon :

coupes

(photo : http://maedchenblog.blogsport.de/?p=74 ; cliquer pour agrandir)

http://www.mooncup.co.uk/menstrual_cup_en_francais_la_coupe_menstruelle__france.html
http://www.divacup.com/fr/debut.html
http://www.lunacup.fr/
http://www.keeper.com/

http://femmecup.com/

http://french.ladycup.eu/

http://afriska-fr.de.tl/Coupes-menstruelles.htm (avec plein de photos et de trucs en français, mais pas très à jour concernant les dernières nouveautés)

http://menstrualcups.org/ (THE forum, en anglais, mais il y a des réponses à tous les problèmes, et si on ne trouve pas, on obtient des réponses personnalisées dans la journée)

(je sens qu’il va y avoir des requêtes google déçues avec ce billet)

 

Elles sont parmi nous 25 février 2008

Filed under: Couches lavables,Ecologie,Tests — poulepondeuse @ 4:52
Tags: , , , ,

Ma commande de couches lavables que j’ai passée jeudi soir chez Ptits dessous est déjà arrivée ! Ils ne rigolent pas quand ils disent 24 heures, un bon point pour eux. A noter qu’en plus j’ai reçu des mails réguliers pour m’informer de son statut. Le colis est bien optimisé, pas d’espace inutilisé (je ne sais pas pour vous mais ça m’éneeeeeeeerve de recevoir un énorme colis à moitié vide). Pas de rembourrage non plus (pour des couches en même temps…). Le contenu correspond exactement à ma commande, et les photos du site web sont assez fidèles aux articles, qui ont plutôt l’air de bonne qualité. Les couches ont des étiquettes pour savoir laquelle est laquelle (j’ai panaché les modèles), par contre j’ai pris aussi des inserts et des doublures et là rien du tout. Bon en me connectant sur le site (et en utilisant quelques uns de mes neurones) j’ai réussi à refaire les couples couche/doublure ou insert mais c’est un peu dommage. J’aurais bien aimé une petite notice explicative aussi, mais je vais probablement imprimer le mode d’emploi téléchargeable sur le site. Ils annoncent aussi qu’on peut les appeler si on est trop en panique.

Un petit détail pratique : le bambou sème des petits morceaux de tissu partout (mais ça j’imagine que c’est la matière, pas forcément la marque). Si vous êtes pourvue d’un mari un peu maniaque de la propreté (comme moi), faites gaffe en déballant vos couches si il vient de passer l’aspirateur (pas comme moi). Par contre j’ai découvert entre temps que les matières naturelles (type bambou justement) nécessitaient une DIZAINE de lavages (+ séchage) pour atteindre leur optimum d’absorption. Je vais déjà commencer par les faire tremper jusqu’à demain matin. Et vous devrez patienter un peu pour le verdict final !

[edit : En fait c’est la microfibre qui se débine et pas le bambou. Et après un passage en machine le problème semble réglé]

 

La révolution du popotin 21 février 2008

Filed under: Couches lavables,Ecologie,Tests — poulepondeuse @ 7:50
Tags: , , , ,

lavable Tiraillée par ma conscience écologique, motivée par l’appât du gain, j’ai craqué. Je viens de commander quatre couches lavables (que des modèles différents bien sûr) avec la pléïade d’accessoires ad hoc chez Ptits Dessous. Pourquoi chez eux ? Il y a pas mal de modèles différents et un petit guide interactif pour choisir que j’ai trouvé pratique. Evidemment j’ai au préalable vérifié avec la nounou que ça ne lui poserait pas de problème. Et là surprise : ni elle ni l’autre maman (dont la fille est gardée avec mon poussin) n’ont jamais entendu parler des lavables (à part les vieux trucs de nos grands-mères) ! Moi naïvement je pensais qu’il y avait deux catégories de parents : ceux qui utilisaient les lavables et ceux qui avaient la flemme d’utiliser les lavables. Ben non, une troisième catégorie existe : ceux qui ne savent pas qu’il y a une vie en dehors de Pampers & co.

Pour le moment, je fais un essai et je me réserve à tout moment la possibilité de tout revendre et de revenir aux jetables. Et je vous tiendrai au courant du test (vue l’influence majeure de ce blog, je vous rassure, je reste totalement indépendante du lobby surpuissant des couches lavables).

Reste à avouer la vraie raison de ce revirement, le petit truc qui m’a fait cliquer sur « payer par CB » (sachant que la facture de mon petit test s’élève quand même à une centaine d’euros, alors pour l’appât du gain, ahem, on repassera). Comme vous le voyez sur la photo (de chez Ptits dessous), c’est quand même vachement plus mignon que les jetables non ?

 

Bonne conscience 6 février 2008

Filed under: 0-3 mois,12-24 mois,6-12 mois,Ecologie — poulepondeuse @ 11:41
Tags: , , , ,

Couches

A vous tou(te)s qui avez la flemme de passer aux couches lavables et de sillonner les magasins bio pour trouver des couches écologiques, mais qui ne pouvez réprimer un soupçon de culpabilité à chaque fois que vous ouvrez votre poubelle à couches… Je viens de découvrir que les couches Pampers avaient obtenu la mention très bien au Öko-Test 2005 (un test de qualité écologique organisé par un magazine allemand). Comme les couches écolos jetables (évidemment, les lavables sont plus écolos que n’importe quelle jetable) !

Plus de détails sur ce site :

http://vivian.marrot.org/dossiers.php?page=sp_okotest_couches

(dessin trouvé sur http://www.planete-terra.fr/;328-20.html)