La basse-cour de la poule pondeuse

Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants

La valise (1) 7 avril 2008

Filed under: Grossesse,Trucs et astuces — poulepondeuse @ 10:23
Tags: , , , , ,

A ne pas confondre avec la valise RTL, la valise pour la maternité est généralement une des préoccupations de la future pondeuse aux alentours de 7-8 mois (spéciale dédicace pour Sophie D.-bientôt-Y.). Voici quelques indications pour aider les gros bidons (voir aussi ce billet).

Une premier truc utile est de prévoir deux sacs : un petit pour l’accouchement et un gros pour le séjour à la maternité. Cela vous évitera cette scène charmante de la salle de naissance : le papa exhibant vos slips filets et vos serviettes super nuit à la recherche du petit bonnet qui a glissé tout au fond.

Que mettre dans le sac de naissance ?

Pour le gros bidon :

  • Une tenue pour l’accouchement (à voir avec la maternité), du style grand t-shirt confortable (et auquel on ne tient pas trop). Il vaut mieux qu’il ait les manches courtes (il fait chaud dans les hôpitaux et cela aide aussi pour la pose éventuelle de la perfusion). Si il y a quelques boutons pour l’ouvrir devant, c’est pratique aussi pour le peau à peau juste après la naissance. Prenez au cas où une paire de chaussettes : chez certaines la péridurale donne froid aux pieds.
  • Si vous pensez déambuler jusqu’à la fin du travail (pas de péridurale ou péri ambulatoire), un paréo et des tongs peuvent être utiles pour conserver un semblant de dignité.
  • Le fameux brumisateur : utile s’il fait très chaud ; peut aussi permettre de vous humidifier la bouche, car théoriquement on ne doit pas boire sous péridurale, sous peine de vomir (mais apparemment la limite tolérée peut varier selon les endroits). Permet également au papa d’avoir l’impression de se rendre utile en vaporisant à tort et à travers.
  • De la lecture (pas trop intellectuelle), de la musique (voire une petite console de jeux portative ?) : ça peut être long !
  • éventuellement son plan de naissance
  • en option : de l’huile d’arnica pour se faire masser les reins par le papa pendant les contractions

Pour le poussin :

  • une (ou deux, si -comme la poule pondeuse- vous avez une fâcheuse tendance à la paranoïa) tenue comportant un body, un pyjama (et des chaussettes/chaussons s’il n’a pas de pieds) et le fameux bonnet. A moins qu’on vous ait vraiment prévu un mini-poussin, prendre la taille 1 mois : il vaut mieux que ce soit un peu grand que trop serré.

Pour le coq :

  • un petit casse-croûte : à boire et à manger, ça peut toujours servir, surtout si vous accouchez en pleine nuit
  • quelques distractions (voir plus haut)
  • selon vos souhaits, appareil photo et/ou caméra (penser à la batterie et aux cartes mémoire/cassettes/pellicules)

Pour tous, les papiers utiles : carte vitale (et éventuellement attestation de mutuelle) et livret de famille (ou reconnaissance anticipée), plus d’éventuels résultats d’analyse qui ne seraient pas déjà dans le dossier de la maternité.

Ne tiendront probablement pas dans le sac mais peuvent servir aussi pour prendre des positions plus confortables :

Et pour la valise du séjour, on verra dans un prochain billet (ah bon, ça commence à se voir, cette fâcheuse tendance à faire deux ou trois billets pour le prix d’un ?).

(NB : Je parle souvent du papa comme la personne qui accompagnera la pondeuse, alors que je sais bien que ce n’est pas toujours le papa et qu’il y a une grande variété de situations possibles dans la vraie vie. C’est juste que c’est plus simple. J’espère que les personnes concernées qui viendraient par ici ne m’en tiendront pas rigueur.)

Publicités
 

5 Responses to “La valise (1)”

  1. Julie Says:

    ah oui je l’ai faite et refaite cette valise hé hé hé….

    sous péridurale, j’ai fait une sieste, comme ça c’etait trop bien, le temps est passé super vite….

    mais le mieux, selon moi, et à voir pour bébé2 (sauf si j’arrive à accoucher à a maison), bein ce sera de rester le plus possible dans la chambre (en esperant que ce soit une simple), avec chéwi, ou alors mieux, à la maison si ca commence à la maison!zout je viens d’accoucher, ca craint…….. une fois dans la salle de travail c’est plus pareil… en meme temps j’avais pas le choix, j’ai été provoquée…

    t’as oublié le téléphone portabel pour envoyer « suis en train d’acc.tro mal.vivement qu’il soit dehors.aie.à+ » à ses copines hé hé hé

  2. Sophie D.-bientot Y. Says:

    Merci pour le post , complètement d’actualité chez nous !! Je prends note et attends la suite, quel suspense ..

  3. @Julie : mais le portable tu l’as toujours sur toi, ça compte pas 😉

    @Sophie : enfin je ne veux pas provoquer de contractions indues non plus !

  4. Isabelle95 Says:

    Moi, j’ai eu le droit de boire en VRAI pendant le travail.
    Entre chaque contraction, je buvais une gorgée d’eau dans laquelle on avait mis du RESCUE (Dr BACH).

    C’était vraiment rafraîchissant !!!

  5. En fait moi c’est à partir du moment où j’ai eu la péri que j’ai plus eu le droit de boire (à part des mini-gorgées pour m’humidifier la bouche). Je crois que c’est surtout ça la contre-indication, apparemment on risque de vomir sinon. Tant que j’avais pas la péri je faisais ce que je voulais. ça sert à quoi le rescue ? ça vient te sauver ? 😉


Commentaires fermés