La basse-cour de la poule pondeuse

Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants

Je suis prioritaire ! 20 mars 2008

priorité bidon Aujourd’hui une grande question : la femme enceinte d’un mois mérite-t-elle qu’on lui laisse la priorité (à la caisse, pour s’asseoir dans le métro…) ? Ou est-elle une mythomane qui tente éhontément d’usurper d’intolérables privilèges au détriment des honnêtes citoyens ? Si vous traînez sur ce blog, c’est qu’a priori vous avez été concerné(e) de près, et vous connaissez exactement la réponse. Mais quand je vois certaines des requêtes qui ont mené ici, je vois que le lectorat est varié et me dis qu’il ne serait pas plus mal de remettre les pendules à l’heure.

On croit souvent que ce qui fatigue la femme enceinte c’est d’avoir plusieurs kilos accrochés dans le bide 24 heures sur 24. C’est vrai, c’est fatigant. Mais ça n’est que la partie émergée de l’iceberg. Il y a beaucoup d’autres choses qui sont épuisantes, et cela commence très tôt. Dès que les hormones entrent en jeu les problèmes commencent :

  • sommeil : au premier trimestre surtout, l’afflux de progestérone provoque un début d’hibernation chez petit-bidon-deviendra-grand. On a perpétuellement envie de dormir, on est épuisée.
  • nausées : celui qui a dit « matinales » devait être un homme qui ne savait forcément pas de quoi il parlait. Les nausées commencent effectivement le matin dès que la conscience se rebranche, et durent jusqu’au soir, au moment où on sombre enfin dans les bras de Morphée. Même s’il est 18 heures, prenez garde, la femme qui vous regarde avec des yeux de cocker à la caisse du supermarché va peut-être vomir sur vos chaussures.
  • pipiiiiiii : oui les envies continuelles d’uriner peuvent commencer dès le début de la grossesse

Il y a aussi le léger hic d’avoir un petit parasite branché sur vous. Très rapidement le volume sanguin augmente (jusqu’à 1 litre supplémentaire en fin de grossesse) pour pouvoir satisfaire les besoins du poussin. La fréquence cardiaque augmente pour compenser. Résultat :

  • essoufflement : monter un escalier devient une escalade digne de la face nord du Mont Blanc
  • anémie : avec à la clé petits malaises genre oups je m’écroule

On peut aussi avoir soit de l’hyper- soit de l‘hypotension. J’ai testé la deuxième possibilité, c’est du style je prends ma douche assise parce que debout c’est trop fatigant. Alors 15 minutes de métro debout, pensez-vous, une paille… Il y a aussi l’option hypoglycémie, un peu du même style.

Ajoutons enfin que psychologiquement le premier trimestre est éprouvant : les risques de fausse couche étant les plus importants à ce moment, on n’ose pas trop parler de sa grossesse de peur qu’elle ne tourne court. Et du coup à la moindre tension dans le ventre on se voit déjà perdre son poussin.

Pour les futures pondeuses, rassurez-vous, toutes ces joyeusetés sont en option, vous n’êtes pas obligées de tout cumuler. Certaines restent fraîches comme la rose pendant ce premier trimestre si redouté.

J’ai un poussin qui fait maintenant plus de 9 kilos, et je le porte régulièrement pour me balader. C’est lourd, c’est fatigant. Mais bien moins épuisant qu’être enceinte de deux mois. Je peux vous dire que les premières personnes à céder leur place sont les femmes qui ont des enfants, parce qu’elles savent. Alors si une femme au ventre non proéminent vous demande de la laisser passer, de la laisser s’asseoir, ne la regardez pas comme une hystérique mythomane. Personne n’aime quémander une faveur, quand on en est au point de demander à passer c’est qu’on est vraiment mal. Et personne n’aime qu’on lui vomisse sur les chaussures, donc c’est gagnant-gagnant…

Ce billet a eu l’insigne honneur d’être relu et corrigé par la poule accoucheuse, sage-femme distinguée de son état, que nous espérons revoir bientôt dans cette basse-cour pour faire plus ample connaissance.

Publicités
 

18 Responses to “Je suis prioritaire !”

  1. Syven Says:

    Ah oui ! Le début de grossesse ! Difficile de passer devant aux caisses prioritaires, mais j’avais tout le temps envie de pisser ! Et là, obligée de se justifier, c’est très énervant, et humiliant aussi, qui a envie de parler de son pipi à un inconnu ?

  2. Violette Says:

    Je n’ai pas (encore) eu la chance d’être concernée par la chose, et justement depuis un moment je me demandais à partir de quand il était justifié de laisser passer une femme enceinte, désormais je le sais !
    Par contre je vois d’ici les difficultés à se faire entendre lorsque je le serai, si dès les premières semaines c’est difficile mais que les gens ne le savent pas… ^^°

  3. isolda Says:

    un seul mot: merci! ça résume tout à fait ce que je pense!
    biz

  4. @Syven : déjà qu’à la fin les gens font genre qu’ils ont rien remarqué…

    @Violette : pas toujours facile les 1ères semaines mais ne t’inquiète pas, elles finissent toujours par passer !

    @isolda : avec plaisir ! ça me fait toujours hurler d’entendre les gens se plaindre d’une femme enceinte qui n’avait même pas de ventre et qui osait prétendre leur passer devant…

  5. cybie Says:

    N’oublions pas qu’il y a de tout pour faire un monde …
    Exemple : vous êtes une femme handicapée et de surcroit enceinte de 8 mois à une caisse et qu’une femme enceinte de 3 mois, laquelle passe en premier à votre avis ?

    Ceci dit, je suis bien d’accord avec toi la poule pondeuse 😉

  6. @cybie : évidemment c’est à chacun d’agir avec bon sens ! M’enfin moi j’étais moins fatiguée à 8 mois 1/2 qu’à 2 😉

  7. cybie Says:

    @poulepondeuse : je suis d’accord, perso j’étais pas particulièrement fatiguée, mais je pense que tout le monde devrait faire preuve de bon sens et ce n’est pas le cas … 😉

  8. isolda Says:

    ben à 6 mois et demi, je suis aussi bien moins fatigué qu’à 2 mois!!! et les transport en commun! le rêve aussi non?

  9. @ cybie : on est bien d’accord

    @ isolda : ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule ! puis à 6 mois les gens laissent leur place dans les transports car on a l’air bien enceinte.

  10. helene Says:

    un jour à Ikea, j’étais à une caisse prioritaire femmes enceintes (étant enceinte), et j’attendais derrière une autre femme enceinte (avec un plus gros ventre que moi), et là, irruption d’une femme enceinte (cheveux longs, haut moulant, lunettes noires Dolce Gabana..)et de sa soeur criant « ma soeur est enceinte! » , les deux nous vole notre tour !!
    y a qui se croient tout permis…

  11. Malheureusement être enceinte ne protège pas de la connerie… Par contre à Ikea il y a souvent + de monde aux caisses prioritaires, vu le nombre de gros bidons qui zonent là-bas.

  12. cybie Says:

    @ hélène : c’etait souvent ce genre de comportement qui me faisait bondir et pas qu’à ikea

  13. On m’a jamais fait le coup, mais non je n’aurais pas imaginé qu’a 2 mois ça puisse être aussi fatigant ^^ Je le saurai la prochaine fois!

  14. Cool, c’était le but de l’article 😉

  15. Blandine Says:

    à la caisse prioritaire d’un grand supermarché, à 8 mois de grossesse alors que je me glissais discrètement (suis parfois bêtement timide!) devant le chariot d’un mec (visiblement pas enceint), il a fallu que j’explique au monsieur que le signe prioritaire n’était pas uniquement valable pour les personnes handicapées mais également pour les gros bidons!

  16. Dans le même genre un type a essayé de me faire croire qu’avec une gamine de 2 ans dans la poussette (toute calme en +) il était tout aussi prioritaire que moi enceinte de 7 mois 1/2. Mais oui mais oui.

  17. Fleur Says:

    pfff…. soupir….
    et celles qui ne sont même pas en état d’alle rfaire leurs courses aux supermarchés??
    que ce soit à deux mois (trop occupées à vomir), à six (allitées) ou à 8 et demi (connaissent pas, poussin est déjà né!)…

    tout ça pour dire que j’adhère très fort à tes propos… sans doute un peu trop même!

  18. Le pire c’est quand on n’est pas en état mais qu’on doit y aller quand même (le papa est en voyage…).


Commentaires fermés