La basse-cour de la poule pondeuse

Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants

Des nouvelles du front 28 février 2008

corde linge J’ai fait les premiers tests de mes lavables. Pour le moment j’ai essayé chacune des quatre une fois. Globalement, ça s’est plutôt bien passé. La manipulation n’est pas forcément plus complexe, juste un peu différente, à mon avis une fois qu’on a pris ses marques ça doit rouler tout seul. Même les couches dites « classiques » avec culotte de protection n’ont pas été trop difficiles à mettre. Une seule petite fuite est à déplorer, et après plus de 3 heures de port. Et la couche n’avait été « prélavée » qu’une seule fois. Le papier magique est à peu près fonctionnel, et en cas de dégâts un coup de douchette et c’est parti (sur la polaire en tout cas, les autres tissus ne sont pas tombés sur le ticket magique). Pour le moment, je pense donc continuer sur cette voie. Reste à choisir le ou les modèle(s) gagnant(s), mais je me laisse encore un peu de temps.

Je dois dire que malgré tout le bien qu’on dit du bambou, je ne suis pas très chaude sur cette matière car elle est très très longue à sécher (+ de 24 heures). Or j’ai une machine à laver pourrie (essorage max : 750 tr/min), et je ne peux faire sécher mon linge qu’à l’intérieur. Donc c’est un critère très important pour moi, d’autant plus qu’il est clair que je ne pourrai pas faire de lessive tous les jours. J’aime bien aussi l’effet « au sec » et « caca s’en va tout seul » de la polaire. Mais on peut mettre une simple doublure de polaire sur une autre matière donc ça n’est pas gênant. J’aimerais finalement présenter les modèles à la nounou pour qu’elle participe au choix, histoire qu’elle se sente impliquée et que tout se passe bien.

Quelques réflexions pratiques :

  • Il va falloir réorganiser la salle de bains. Autant avec les couches jetables on peut faire un joli petit tas qui prend pas trop de place, autant là ça ne s’empile pas du tout. Un petit panier bien situé serait pas mal à mon avis. Il faut aussi prévoir une aire de transit de la couche sale (hors de portée des petites mains) car si caca il faut aller le vider dans les toilettes. Donc on ne peut pas mettre directement la couche dans le seau. Si nécessaire, il faut aussi pouvoir aérer les culottes qu’on n’utilise pas (je les ai accrochées à la poignée du placard).
  • La garde-robe du poussin risque de passer à la taille supérieure un peu plus vite que prévu. Même les couches dites fines sont plus épaisses qu’une jetable saturée. Par contre j’ai l’impression que le volume n’augmente pas vraiment quand la couche absorbe. En tout cas pas de jean slim pour poussin. Les bodys un peu justes je ne les ai pas fermés ; sinon je ne mets que la pression du milieu pour éviter les fuites.
  • Deuxième effet kiss cool : quatre couches, même avec inserts, doublures et tout le tremblement, ça ne vous remplit pas un lave-linge. Et à trois on n’a pas de quoi compléter tous les jours. Donc tout est super propre chez nous : je viens de laver nos peignoirs et nos draps pour compléter (en deux machines quand même). A ce rythme-là demain j’attaque les rideaux.

Voilà pour cette fois, une fois que j’aurai testé plusieurs fois les couches (et lavé, et relavé, et relavé, en espérant avoir enfin une idée correcte de leur capacité d’absorption), et notamment de nuit je ferai un petit bilan sur les + et les – de chaque modèle.

(image : http://www.journalletoile.com/article-124221-Le-bonheur-dune-corde-a-linge.html)

Publicités